Vue(s)

Entrevue du mois: Paul Racicot – Directeur du CSEM

La notoriété que s’est acquise le CSEM au cours des années résulte de l’avantage stratégique que lui confèrent l’expérience de ses ressources et le haut niveau de performance de ses simulateurs de navigation, lesquels permettent d’offrir des formations très
spécialisées et de contribuer activement à la validation de projets d’ingénierie maritime.

De plus, les membres de l’équipe d’instructeurs du CSEM sont des experts en technologie de simulation et des formateurs très expérimentés. Ils sont appuyés par les pilotes de la Corporation des pilotes du Bas Saint-Laurent (CPBSL), tous détenteurs d’un brevet de commandement et d’une grande expérience de navigation.

Les formateurs et les pilotes peuvent aussi compter sur le support des spécialistes en géomatique du CSEM qui voient au développement de bases de données géographiques et de modèles de navires. Ils sont en mesure de concevoir et de reproduire n’importe quel port, voie navigable, situation de navigation ou infrastructure nécessaire à la mise en place de formations spécifiques et à la validation de projets.

Les services du CSEM sont réputés et sollicités internationalement, comment expliquez-vous un tel succès?

Très peu de groupes de professionnels ont décidé de faire un investissement privé aussi important pour fonder leur propre centre de formation, ce qu’ont fait les 72 pilotes de la CPBSL en 2004 avec la mise sur pied du Centre de simulation et d’expertise maritime.

Le CSEM a développé une série de formations très spécialisées et offre de les adapter aux réalités des autres groupes de pilotes qui font appel à ses services.

Lire l’article complet